Archives pour la catégorie Musique

Les albums de la rentrée

ACCA – ALA.NI (A+LSO)

Sortie le 30 août 2019

On retrouve avec plaisir l’univers d’ALA.NI avec une instrumentation épurée et sa voix enchanteresse. Egalement de belles surprises avec Iggy Pop, Lakeith Stanfield, une référence à Audre Lorde et de jolies histoires.

365 jours – Féfé & Leeroy (tôt ou tard)

Sortie le 30 août 2019

Je suis généralement sceptique concernant la reformation partielle ou totale de groupe, mais là aucune hésitation pour le nouveau projet de Féfé et Leeroy. Du bon rap et la rime toujours aussi affûtée.

Roseaux II – Roseaux (tôt ou tard)

Sortie le 06 septembre 2019

Pour ce nouveau projet, le collectif roseaux convient une ribambelle d’artistes dont les noms vont aussi vous faire trépigner d’enthousiasme: Ben l’oncle soul, Mélissa Laveaux, Blick Bassy, Aloe Blacc, Anne Magidson (du duo HAUTE).

The return – Sampa the great (Ninja tune)

Sortie le 13 septembre 2019

Un premier EP prometteur, une mixtape remarquée, des premières parties d’artistes tels que Thundercat, Kendrick Lamar, Ibeyi, la maturité artistique de Sampa the great  est une évidence avec cet album. La poésie, le flow, le hip hop old school, la funk, le jazz; tout y est.

Gwoka jazz festival 2018

Le Gwoka jazz festival a pour but de valoriser le patrimoine musical de la Guadeloupe mais également de mettre en avant artistes originaires de la Caraïbe et des outre-mers.

Pour cette 13 ème édition, le festival accueille des artistes reconnus tels que Jeff Ludovicus et Stéphane Castry que l’on a pu entendre aux côtés d’Imany, Angélique Kidjo, Keziah Jones, Kassav, China Moses et bien d’autres. Mais également des artistes émergents comme Celine Languedoc et des formations qui oscille entre traditions musicales et son futuriste.

Loin d’être un genre musical figé, le gwoka inspire les artistes et est en perpétuelle évolution.

Où: New Morning (75)

Quand: 29 et 30 septembre 2018

David Murray infinity quartet feat. Saul Williams

Saxophoniste, as du free jazz, explorateurs de sonorités, compositeur de talent et ce n’est qu’une liste non exhaustive pour caractériser David Murray. Une vocation précoce qui dure depuis plus 40 ans. Après s’être illustré dans le free jazz, il multiplie les formations et accompagne les plus grands noms du jazz. Sa fascination pour des sonorités autres que celles qu’il connaît, le pousse à collaborer à des projets tels que « Nat King Cole en español » ou the Gwo ka masters. Ces derniers années, il se consacre à son projet David Murray Infinity quartet qui invite des artistes comme Macy Gray, Gregory Porter et le dernier en date, Saul Williams.

Saul williams a été révélé au grand public grâce à son rôle inoubliable dans le film slam dans lequel son talent pour le spoken word est une évidence. Depuis il multiplie les créations artistiques à travers poésie, musique, cinéma. Il est également connu et salué pour ses prises de position politique.

Cette collaboration a donné naissance à l’album « blues for memo », une belle alchimie entre jazz et spoken word en hommage à l’écrivain et poète Amiri Baraka et Mehmet Ulug.

Théâtre Claude Debussy (dans le cadre du festival sons d’hiver)

Mardi 6 février 2018

Alsarah & the Nubatones

Alsarah est auteur-compositeur influencée par les mélodies de son enfance à Khartoum et le multiculturalisme de New-York où elle vit. Elle créé avec sa soeur, Nahid, the Nubatones dont la musique constitue un pont entre musiques est-africaine, arabe et jazz-pop.

Après une collaboration avec le producteur Débruit sur le remarqué « Aljawal », Alsarah renoue avec « the Nubatones ».  Dans leur premier album « Silt », ils font revivre la musique traditionnelle de Nubie qu’ils associent à la pop rétro recréant l’atmosphère du khartoum des années 70. Alsarah & the Nubatones signent « Manara », un second opus dans la veine du premier, inspiré d’Afrique de l’Est et de la frénésie de Brooklyn.

Le tamanoir

19 janvier 2018