Une saison en France

Mahamat Saleh Haroun signe un nouveau long-métrage sur un thème peu abordé: le quotidien d’un demandeur d’asile. Le point de départ de cette fiction est un fait divers survenu en 2014 devant la cour nationale du droit d’asile où un tchadien s’était immolé par le feu après s’être vu refuser le droit d’asile. Le réalisateur s’attache à montrer l’angoisse de la décision administrative, du provisoire, du rejet. D’ailleurs il ne mentionne ni l’administration, ni les associations d’aide au migrants afin de centrer le récit sur les personnages et leur ressenti.

Synopsis:

Abbas a fui la guerre civile en Centrafrique avec ses enfants. En attendant d’obtenir le statut de réfugié, cet ancien professeur de français survit en travaillant sur les marchés.  L’espoir de mener une vie normale et la foi en l’humanité prennent les traits de Carole dont Abbas s’éprend. Ses enfants et lui vont connaître peu à peu une descente aux enfers lorsqu’ils se retrouvent à la rue puis se voient refuser l’asile.

Sortie nationale le 31 janvier 2018

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s